Bienvenue sur le site d'Education & Devenir 

L'Ecole doit résolument contribuer à la justice sociale et à la cohésion nationale.

Education & Devenir défend l'idée d'une autonomie des établissements qui, dans un cadre fixé et garanti par l'Etat, mette en synergie les partenaires locaux, crée les conditions d'une authentique égalité des chances et permette à chaque élève d'atteindre son propre niveau d'excellence.

En ce sens, l'Ecole doit s'engager dans un processus de redéfinition des missions et des services de ces personnels afin de donner corps à un projet cohérent de réussite des élèves porté par chaque communauté scolaire.

L'Ecole ne peut pas se réduire à la seule mission de transmission des connaissances ou à la simple formation professionnelle des jeunes. Elle doit encore et dans le même mouvement :

  • jeter un pont entre les générations,

  • transmettre avec le patrimoine culturel et scientifique de l’humanité,

  • conduire les jeunes à l’exercice de la liberté et de la responsabilité,

  • les aider à se forger un sens moral et critique, à exercer leur raison, à se construire une sensibilité esthétique et à cultiver des qualités de cœur,

  • promouvoir la laïcité.

L'EDITO DE SEPTEMBRE 2021

Rentrée septembre 2021

 

 Après une fin d’année qui nous a laissé abattus, avec un sentiment d’épuisement face à une crise qui n’aurait pas de fin prévisible, après des vacances qui nous ont permis d’oublier ce joug mental, nous voici à l’orée d’une nouvelle année scolaire.

 La pandémie est toujours là malgré la vaccination désormais présente et un dernier variant connu, le variant Delta, s’en prend davantage aux plus jeunes.  C’est donc dans ce contexte que nous reprenons avec ardeur et conviction nos missions, que nous rouvrons nos écoles, nos collèges, nos lycées, convaincus plus que jamais du rôle essentiel de l’Ecole.

 Que l’on soit ministre, personnels de direction, enseignants, CPE… la rentrée scolaire est toujours un moment important qui marque une nouvelle étape, un nouvel engagement aussi. Si le ministre est, lui, plutôt à l’heure du bilan de son action, les personnels sur le terrain, sont en pleine préparation et anticipation, mentale et concrète.  

Si nous savons désormais, à quelques détails près, mettre en place et appliquer un protocole sanitaire quel qu’il soit, les ajustements aux dernières modifications du baccalauréat, la publication de la Charte des pratiques de pilotage en eple, tout comme la feuille de route 2021-2022 du MENJS peuvent nous interpeller.

 L’harmonisation des modalités d’évaluation devient désormais une nécessité au lycée qui va entraîner les équipes dans une véritable réflexion de fond. La Charte des pratiques de pilotage en eple, sortie en août 2021 ( https://www.education.gouv.fr/bo/21/hebdo31/MEND2125219X.htm ), validée par l’ensemble des syndicats, est à regarder de près, à analyser dans ce qu’elle met en avant et dans ce qu’elle tait (le rôle du Conseil d’Administration par exemple). 

La feuille de route du ministère ne peut que trouver un consensus autour de ses 4 grands axes : les valeurs de la République, la réussite de chaque élève, l’égalité des chances, l’épanouissement dans tous les temps de l’enfant.  Plusieurs de ces intitulés se retrouvent dans bon nombre de nos écrits. 

Néanmoins, c’est dans leur déclinaison, leur concrétisation, leur mise en pratique que nous aurons parfois du mal à nous retrouver et que nous devrons, à notre niveau, être force de propositions. En demeure pour preuve, si besoin était, la campagne pour la laïcité du MENJS : une série de photos mettant en scène des enfants de différentes couleurs de peau, avec des prénoms d’origine très diverses dans des situations scolaires d’apprentissage. Le rapport avec la laïcité ? On préfère le chercher encore …

 Comme nous le voyons et comme à chaque rentrée, nos chantiers sont multiples, importants. 
Ils vont nous demander de l’énergie et de l’enthousiasme tout en acceptant dans le même temps l’incertitude qui désormais règne sur notre époque. Alors, pour convoquer cette énergie et cet enthousiasme, rappelons-nous les mots d’Ariane Mouchkine :   

« … Et surtout, surtout, disons à nos enfants qu’ils arrivent sur terre quasiment au début d’une histoire et non pas à sa fin désenchantée.

 Ils en sont encore aux tout premiers chapitres d’une longue et fabuleuse épopée dont ils seront, non pas les rouages muets, mais au contraire, les inévitables acteurs… Disons le haut et fort, car beaucoup d’entre eux ont entendu le contraire et je crois, moi, que cela les désespère. »

Nous nous devons, pour eux, de refaire collectif afin, qu’ensemble, nous nous mobilisions pour leur futur. C’est ensemble que nous les préparerons aujourd’hui à l’émancipation dont ils auront besoin pour, demain, être les acteurs de leur histoire. 

Les dernières informations

Les CAHIERS D'E&D