• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Tumblr Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

© Copyright  Créé avec Wix.com

Pour nous contacter

Siège social

Education & Devenir
35 rue du puits Fouquet
76113 SAHURS

La note du conseil supérieur des programmes sur le lycée

May 9, 2018

La réforme du baccalauréat qui s’appliquera à la session 2021 de l’examen s’adossera, dès la rentrée scolaire 2019, à une refonte du lycée. La suppression des séries de la voie générale marquera un changement important, de structure et d’organisation, mais aussi de vision et d’ambition. La voie technologique, si elle conservera ses séries, s’engagera pleinement dans la réforme, pour la réussite de tous ses élèves dans des parcours d’études supérieures auxquels ils seront mieux préparés. L’esprit de la réforme s’éclaire à la lueur de son objectif principal : transformer les années de lycée en un tremplin pour la réussite de chaque élève dans la voie d’études supérieures qu’il aura choisie. Modifier en profondeur l’examen du baccalauréat est la condition nécessaire pour renforcer sa valeur certificative dont dépend l’accès au supérieur. Reconsidérer les enseignements dispensés au lycée pour affirmer leur ambition, pour approfondir les savoirs et les méthodes caractéristiques de chacun, est une tâche incontournable. Même si le lycée a cessé d’être l’aboutissement d’un parcours scolaire pour devenir une étape dans un continuum de formation, l’objectif demeure plus que jamais que la démocratisation de l’enseignement secondaire permette une élévation réelle du niveau des acquis de l’ensemble des élèves. Le lycée doit former les élèves pour qu’ils abordent sereinement leurs études supérieures. Il doit évoluer s’il veut être le lieu de la diversité des parcours et de la réussite, relever les défis qui l’attendent et assumer la responsabilité qui est la sienne à l’égard des élèves. C’est pourquoi le lycée doit faire l’objet d’une réforme. Tout en réaffirmant sa vocation, il devra adapter ses contenus d’enseignement aux exigences des savoirs contemporains, des sciences du XXIe siècle et d’un monde internationalisé. Fort de son passé, le lycée de demain sera celui d’une modernité enracinée et réconciliée avec elle-même.

 

Le texte de la note ici

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

A la Une...

"L'écolier ne respecte plus personne" : en 1883, on débattait déjà des violences scolaires

28/10/2018

1/9
Please reload

Dernières publications
Please reload