Retour sur la conférence sur la "bienveillance active"

January 13, 2018

270 personnes ont assisté à la brillante conférence de Christophe MARSOLLIER, Inspecteur général, qui travaille depuis de nombreuses années sur la relation « Maitre Elève » et a publié plusieurs ouvrages à ce sujet.

 

 

Mercredi 10 janvier 2018, il a développé les arguments du bienfondé d’une « bienveillance active ». Les différents travaux prouvent que la qualité de la relation est primordiale dans les apprentissages, « l’enfant ou l’adolescent parle en priorité des faits relationnels quand il rentre à la maison, soit ce qui le marque émotionnellement ». Les enseignants sont peu formés à la « relation avec les élèves » et certains l’envisagent comme un rapport de forces. Mais « les élèves les plus fragiles sont vulnérables émotionnellement, moins résilients que les autres, leur réussite dépend de la bienveillance des adultes ». A l’issue des propos, chacun en est ressorti outillé, convaincu que la bienveillance n’est pas associable à la complaisance mais à l’exigence, que la bienveillance relève de l’éthique professionnelle, et  est indispensable à la réussite des élèves.

 

 

Le diaporama de Christophe MARSOLLIER pour accompagner sa conférence est téléchargeable en cliquant ici.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

A la Une...

"L'écolier ne respecte plus personne" : en 1883, on débattait déjà des violences scolaires

28/10/2018

1/9
Please reload

Dernières publications
Please reload