Entretien : Éducation et Devenir, laboratoire d’idées…


Article publié sur le site du SGEN-CFDT : https://www.sgen-cfdt.fr/actu/education-et-devenir-laboratoire-didees/

Françoise Sturbaut est la présidente d’Éducation et Devenir, une association qui est un laboratoire d'idées et qui porte notamment la proposition d'une autonomie des établissements qui libère les énergies du collectif. Elle est aussi proviseure du lycée polyvalent d’Alembert, lycée des métiers de la mode, situé dans le 19ème arrondissement de Paris.

Françoise, peux-tu nous présenter Éducation et Devenir ?

Éducation et Devenir est une association indépendante de tout parti politique et de tout syndicat. Elle a été fondée en 1984 par Maurice Vergnaud, inspecteur général et directeur des collèges au ministère.

Éducation et Devenir rassemble des enseignants, des CPE, des personnels d’encadrement, des chercheurs, des parents d’élèves… tout ceux qui veulent s’engager pour une École qui contribue à la justice sociale, à la cohésion nationale, à l’épanouissement de soi et à l’ouverture sur le monde.

Elle fait partie du CAPE, collectif des associations partenaires de l’école. Nous avons fait également partie, avec la Ligue de l’Enseignement, de la Maison des savoirs et des compétences tout au long de la vie. Nos groupes de réflexion, en académie comme sur le plan national, nous permettent de formuler des propositions à l’institution, de participer aux concertations, etc..

En lien avec le CAPE, les groupes académiques d’Éducation et Devenir proposent des réunions de travail, des conférences-débats, des rencontres avec les partenaires de l’École. Ils peuvent également participer à des actions de formation à destination des ESPE ou des établissements scolaires.

Les membres d’Éducation et Devenir sont des acteurs de terrain qui sont très investis dans la réflexion et l’innovation

Les membres d’Éducation et Devenir sont des acteurs de terrain qui sont très investis dans la réflexion et l’innovation ainsi que dans la formation initiale et continue.

Nous avons pour objectifs d’échanger, de mettre à distance nos pratiques, d’essaimer… » Tu es seul.e dans ton coin, tu as des idées. A Éducation et Devenir, tu pourras poser ton idée, elle fera écho à celle de quelqu’un d’autre et cela t’engagera à la mettre en place…. » On en retire le plaisir de ne pas se sentir seul, de se donner du temps à certain moment au milieu de l’empilement de nos tâches…

Ne pas se sentir seul, se donner du temps à certain moment au milieu de l’empilement de nos tâches…

Quelles sont les activités et les réalisations de l’association ?

Depuis 1984, Éducation et Devenir publie plusieurs Cahiers par an. Dernièrement, par exemple, « Qu’est-ce qu’un élève ? », « Famille, école, parents. ».

Nous organisons également un colloque annuel, au printemps, qui rassemble des chercheurs et des acteurs de l’Éducation sur un thème de l’actualité éducative. En 2015, « Le pouvoir d’agir ». En 2016, « Quels professionnels pour l’École ? ». En 2017, « Ce que l’École a réussi, ce qui l’interpelle encore aujourd’hui. »

Quelles sont les principales propositions formulées par Éducation et Devenir ?

Nous portons l’idée d’une autonomie des établissements, à ne pas confondre avec celle du chef d’établissement, qui puisse mettre en synergie les partenaires locaux, ancrée sur un territoire, créer les conditions d’une égalité des droits et permettre à chaque élève d’atteindre son propre niveau d’excellence. L’autonomie pour nous, c’est le moyen de libérer les énergies du collectif.

Nous portons l’idée d’une autonomie des établissements

Nous avons été consultés, à titre individuel ou dans le cadre du CAPE, pour toutes les grandes réformes. Un certain nombre de nos propositions ont d’ailleurs été intégrées. Celles relatives au projet d’établissement, à l’accompagnement personnalisé, au conseil pédagogique.

Récemment, nous avons été entendus par Pierre Mathiot dans le cadre de ses consultations pour la constitution de son rapport sur le baccalauréat.

Quelles sont vos axes de réflexion actuels ?

Cette année, nos réflexions s’organisent autour du 1er degré et des continuums maternelle-primaire et école-collège. Notre colloque de mars 2018 était consacré aux « Droits de l’enfant ».

Éducation et Devenir n’est pas un syndicat…

Éducation et Devenir n’est pas un syndicat dans le sens où nous n’avons pas une activité de défense des personnels. L’élève est toujours au centre de nos préoccupations et de nos réflexions. Nous nous demandons toujours ce que peut faire le service public pour conduire les élèves à l’exercice de la liberté et de la responsabilité. Comment les aider à se forger un sens moral et critique, à exercer leur raison, développer leur créativité, les aider à devenir les hommes et les femmes, les citoyens et les citoyennes de demain.

Nous ne sommes jamais dans une logique corporative…

Nous ne nous interdisons pas pour autant d’avoir un positionnement critique. Particulièrement en ce moment où on n’entend plus parler de valeurs, mais seulement de pragmatisme.

Concrètement cela donne quoi ?

Cela donne notre critique de la réforme du baccalauréat décidée par le ministre. A terme, les chefs d’établissement de lycée risquent de devenir de simples opérateurs ministériels sommés de mener à bien les différentes modalités évaluatrices du baccalauréat, de répondre précisément aux multiples enquêtes des nombreux services ministériels et académiques…

A terme, les chefs d’établissement de lycée risquent de devenir de simples opérateurs

Cela donne aussi notre Courrier de mai 2018 qui déplore le manque de sens des gesticulations « médiatico-institutionnelles » du ministre de l’Éducation nationale.


0 vue
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Tumblr Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

© Copyright  Créé avec Wix.com

Pour nous contacter

Siège social

Education & Devenir

35 rue du puits Fouquet

76113 SAHURS