• JYL

PISA: l'Ecole française, championne des inégalités ! (expresso du 6/12/2016)

Après TIMSS, on pouvait s'attendre à des résultats désastreux pour PISA 2015. En apparence, c'est la stabilité qui l'emporte avec des scores qui tournent autour de la moyenne de l'OCDE. Si les résultats ont cessé de dégringoler, les écarts entre les disciplines augmentent. Alors que le niveau en français se redresse, celui des sciences ne bouge pas, mais le niveau en maths décroche. Surtout les écarts se creusent entre les élèves favorisés et les défavorisés, entre les autochtones et les immigrés, entre la filière professionnelle et la générale. Avec PISA 2015, au pays de l'égalité revendiquée, le système éducatif montre encore un peu plus le chemin des inégalités...

Des résultats divergents selon les disciplines

Les résultats de TIMSS montraient une nette chute de niveau en maths des écoliers. On pouvait penser que ce serait aussi le cas dans PISA. D'autant que les élèves de 15 ans testés en 2015 ont fait leur scolarité presque toute entière au moment des suppressions de postes sous le gouvernement FILLON et ont connu les programmes de 2008 qui ont leur part de responsabilité dans les résultats de TIMSS.

Vers la suite de l'article, merci de cliquer ici.

0 vue0 commentaire