L'éditorial de novembre 2021

Capture d’écran 2019-12-07 à 11.37.06.png

Dimitri Lentulus

Président d'E&D


C’est avec plaisir et enthousiasme que je succède à Françoise Sturbaut à la présidence de l’association Éducation & Devenir. Elle me transmet le flambeau après avoir oeuvré avec rigueur et dynamisme en tant que cheffe de file de notre association pendant six années. Il m’incombe aujourd’hui de continuer à faire vivre cet esprit collectif qui fait l’âme d’Éducation & Devenir ! Et ce malgré les turbulences liées à une crise de l’engagement qui traverse notre société toute entière ; tant à l’échelle individuelle par le choix de s’investir volontairement pour une cause, qu’à l’échelle du débat public par la reconnaissance d’une place singulière du milieu associatif dans le dialogue établi afin de construire un projet de société soucieux de tous.
Dans un contexte où notre système éducatif s’est vu modifié en profondeur par le rythme des réformes au cours des dernières années, mais aussi ébranlé par la crise sanitaire qui semble s’éloigner peu à peu : dans une démarche résiliente, il apparaît plus que jamais indispensable de (re)faire collectif. A l’issue des journées d’automne des adhérents c’est cette thématique du collectif que nous souhaitons mettre au coeur de nos réflexions au cours de cette année scolaire.
Les acteurs de l’Éducation nationale ont parfois la sensation de ne pas sortir la tête de l’eau, générant alors la perte de vue des objectifs communs et le sentiment d’être seul dans sa classe ou son établissement. De plus, le poids de l’attente de la société pèse souvent fortement sur les missions de l’école brouillant parfois le véritable sens notre action.
Faire collectif, comme besoin, pour dépasser le sentiment d’isolement et d’usure en ayant plaisir à se retrouver pour échanger et être force de propositions pour l’avenir de l’école. Malgré, la crise globale de l’engagement associatif, ce cadre demeure un lieu privilégié pour faire foisonner les idées et mettre en perspective les expériences de terrain au service d’une école du XXIe siècle émancipatrice et soucieuse de la réussite de chacun.
Faire collectif, comme levier, pour s’accorder - au-delà des clivages - sur les contours des transformations à l’oeuvre et se rassembler autour des objectifs communs indispensables à la réussite des élèves qui nous sont confiés. S’appuyer sur l’existant pour piloter localement et collectivement les établissements scolaires. Les projets d’établissement, conseil pédagogique, conseil d’administration constituent par exemple de vrais outils pour rendre opérationnel le pouvoir d’agir des acteurs de terrain.
Faire collectif, comme élément clé, pour permettre aux élèves de faire société, se reconnaitre dans leur altérité et devenir les citoyens de demain. En ce sens, la parole et la participation des élèves contribuent activement à développer leur esprit critique et les sensibiliser aux enjeux à venir.
S’engager à Éducation & Devenir c’est vouloir être acteur plutôt que spectateur au service d’un service public d’éducation de qualité pour nos enfants et nos jeunes, quel que soit sa place dans le système éducatif et plus largement dans la société. C’est également être conscient (malgré l’évidence !) qu’à plusieurs nous pouvons porter des valeurs essentielles pour contribuer à bâtir la société de demain. Au moment où les candidatures à l’élection de
la future présidence de la république se multiplient, il nous appartient de réaffirmer collectivement haut et fort, en tant qu’acteurs au plus près du terrain, les valeurs d’une école publique plus juste et qui s’intéresse à tous.

 

Dimitri Lentulus.